Acces rapide :

Office de Tourisme

Nouvelle Gendarmerie - St Symphorien sur Coise

Le Contexte

La gendarmerie actuelle située place Charles de Gaulle a été construite en 1984 ; les locaux de travail  sont devenus trop exiguës. Le nombre de logements, insuffisant, a nécessité la recherche de solutions à l’extérieur.

Aussi depuis plus de 10 ans, les gendarmes avaient sollicité la Communauté de communes pour une nouvelle gendarmerie. 3 présidents et 3 conseils communautaires ont eu à débattre du projet avant qu’il voit le jour et que les travaux démarrent.

Le choix du site se porte sur un terrain de 6 500 m² situé le long de la route départementale 71, à la sortie nord de la commune facilitant les déplacements des gendarmes sur toute leur zone de compétence et à un carrefour bien visible de la population. Ces terrains, situés au « Chalet » sont acquis en 2012 par la Communauté de Communes.

Le Projet

La Communauté de communes a souhaité inscrire ce projet dans une démarche à Haute Qualité Environnementale, faisant suite à la construction du Parc Eco Habitat. Les contraintes architecturales et techniques sont importantes car le projet doit être en cohérence avec :

  • le caractère patrimonial de la commune et les exigences des Bâtiments de France, le terrain étant situé dans le périmètre des 500 m de la collégiale, classée monument historique.
  • Les contraintes de destination d’utilisation finale qu’est une gendarmerie.

Une procédure de concours pour le recrutement de la maitrise d’œuvre est lancée : 54 candidatures reçues, 3 admises à présenter une esquisse et une offre. Le cabinet retenu est le cabinet d’architectes Détry & Lévy (marché signé en juillet 2015) notamment pour son projet ambitieux en termes de qualité énergétique.

L’ensemble immobilier s’articule autour de deux fonctions distinctes et indépendantes :

Une zone service technique composée de deux entités

  • une entité « bureaux et espaces associés »  de 211.50m² recevant du public
  • une entité « technique » de 67.50 m²

Une zone de 10 logements organisée sous forme de hameau comprenant :

  • 3 maisons longues d’une surface totale de 700,70 m² avec 5 logements T4 duplex et 2 T5 duplex
  • 1 maison haute de 3 étages d’une surface totale de 216 m²avec 3 logements T3

Les performances

Il s’agit donc d’un ensemble de bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone. Ce projet a d’ailleurs été lauréat d’un appel à candidature de l’ADEME  E+ C- (Energie Plus, Carbone Moins), qui prend en compte non seulement les qualités thermiques du bâtiment en lui-même mais également son analyse globale du cycle de vie c’est-à-dire la démarche de construction (terrassement, matériaux utilisés, entreprises locales pour des coûts carbones de déplacements réduits…) et la déconstruction (l’ensemble des matériaux et leur devenir).

La Gendarmerie de St Symphorien sur Coise fait partie des 20 bâtiments lauréats en Auvergne-Rhône Alpes. L’ensemble des données de ces bâtiments (logements + partie judiciaire) est analysé afin d’obtenir un véritable retour d’expériences sur la conception, la construction, son coût, les économies faites permettant à l’Etat de calibrer au mieux les exigences de la nouvelle règlementation thermique de 2020.

En termes de qualité énergétique, ce projet s’inscrit dans la démarche NegaWatt, trame de fond de la stratégie des Monts du Lyonnais à devenir un Territoire à Energie Positive à savoir :

  • 1/ La Sobriété : un projet compact, simple qui limite le gaspillage (matière, énergie…)
  • 2/ L’Efficacité :

Une enveloppe très performante pour être très efficace en énergie

  • Utilisation de l’éclairage LED partout
  • L’installation de protection solaire limitant les surchauffes estivales.
  • Installation de puits de lumières limitant l’éclairage intérieur artificiel

3/ Les énergies renouvelables :

  • Le SYDER a investi et financé à 100% des panneaux Photovoltaïques pour produire de l’électricité qui est directement injecté dans le réseau électrique du territoire (cette installation couvre la totalité des besoins électriques de la Gendarmerie)

Installation de panneaux solaires thermiques sur les habitations pour la production d’eau chaude sanitaire

Les Travaux

Le permis de construire a été déposé le 15 février 2016 et le chantier a débuté le 15 septembre 2016. 16 entreprises essentiellement locales interviennent sur le site et la livraison est prévue au début du deuxième trimestre 2018.

  • Le montant global du projet s’élève à 3 millions d’euros HT (achat du terrain et frais annexes compris)  avec une part des travaux à  2,4 millions d’euros HT.
  • Des subventions ont été sollicitées : l’ETAT à hauteur de 325 728 € et le département  à hauteur de 486 508€.
  • La CCMDL percevra un loyer annuel d’environ 117 000€ et aura un reste à charge en annuité de 30 000€ pendant la durée de l’emprunt soit 18 ans.

Galerie

  • avancement des travaux

Où en sommes-nous ?

Lundi 12 Juin 2017 : Projet en Cours de réalisation
Livraison des travaux au 2ème trimestre 2018