Acces rapide :

Office de Tourisme

VEYRET Jean

Saint Laurent de Chamousset

Au commencement était l'objet.

L'objet cassé, délaissé, abandonné, au seuil des yeux ; l'objet destiné à cet oubli que l'on réserve aux inutiles. C'est l'histoire d'une rencontre entre ces fragments sans nom et mon regard.

Une rouille appelle un éclat. Un lambeau appelle un copeau d'acier brûlé. Un jouet disloqué, un animal desséché. Tout le petit peuple de nos débris manufacturés et un peu plus.

Ce sont des souvenirs du futur ; souvenirs déchirés, dérisoires, traces des hantises et poids des obsessions, vite enfermés de l'autre côté d'une vitre protectrice, dans une boîte bien close, pour mieux conjurer un avenir invisible, tentaculaire et ô combien dangereux.

La mise en scène est un arrêt sur image qui, sous l'impulsion d'une phrase, fait prendre chair à tout un récit possible, tout un récit à rêver ; une réincarnation poétique au sein d'un autel profane.

La société d'ultra consommation se fait naufrageuse ; entraîne dans son sillage des pilleurs d'épaves qui sacralisent quelques décombres de mémoire, fragiles témoins du passage du temps.