Acces rapide :

Office de Tourisme

Saint Genis l'Argentière

Village de Saint-Genis-l-Argentière

Saint-Genis-l'Argentière est sur la partie sud-est de Chamousset-en-Lyonnais. La commune est entourée par 5 communes du canton : à l'ouest, Ste-Foy-l'Argentière et Souzy, au nord-ouest, Saint-Laurent-de-Chamousset, au nord-est, Brussieu, et à l'est, Montromant.

Le patrimoine

L’Eglise

L'Eglise actuelle a été construite entre 1868 et 1878, pour remplacer celle de style roman qui existait alors et qui était devenue trop petite.
Les plans furent demandés à l'architecte MERLIN qui prévit un édifice néo-gothique de grande ampleur, dont seuls l'abside, le chœur et trois autres travées furent édifiés dans un premier temps, faute de moyens. Les travaux s'arrêtèrent donc pendant 4 ans à partir de 1870, puis se terminèrent grâce à une large souscription auprès de la population et de personnalités de l'Etat, ainsi qu'à un emprunt de la commune. L’intérieur a été restauré en 1987-88 après avis de la Commission d’Art Sacré du Diocèse de Lyon. En 2003, la foudre frappa le clocher une énième fois, ce qui le rendit très dangereux puisque des pierres se descellaient. De très importants travaux ont donc eu lieu jusqu'à fin 2006.
Le mobilier intérieur est modeste mais présente une forte unité puisque les trois autels, le confessionnal, les fonds baptismaux, le chemin de croix et l'orfèvrerie datent tous de la fin du XIXe siècle. Seuls ont été ajoutés en 1941 deux lustres imposants. L'ensemble forme donc un remarquable monument caractéristique de l'architecture et de l'art sacré néogothiques de la fin du XIXe siècle.

La Maison Forte

Vestige de la fin du Moyen Age, cette maison forte possède des fenêtres à meneaux. Elle se situe à côté de la mairie actuelle et fut peut-être un prieuré de l'Abbaye de SAVIGNY.

Dans le village, d'autres bâtiments intéressants datent de la deuxième moitié du XIXème siècle : l'ancienne Mairie (en face de la nouvelle) qui abritait l'école de garçons et la « Maison des Soeurs ».

Le Château de la Valsonnière

Son imposante façade distingue le château de la Valsonnière. Construit sur un plan carré il est flanqué de trois tours. Sans doute de l’époque médiévale, il appartenait aux XVIIe et XVIIIème siècles à la famille BECK. Il est ensuite habité par la famille GABET avant d’être acheté par Lucien MANGINI qui en fit la dot de sa fille.  Il est resté depuis dans la famille BALAY.

Le Hameau de Boussoure

Sur la place du hameau se trouve un tilleul centenaire qui a remplacé celui qui avait été planté par SULLY. Une croix restaurée en 1994 date du XVIIIe siècle.
Etienne GAZANCHON De CHAVANNES y fit construire, peu avant la Révolution, une maison restée inachevée dont on peut encore voir la façade.
Un panneau avec l'histoire plus complète de ce charmant petit coin de village vous attend sur place, à côté du coin pique-nique qui a été aménagé et du jeu de boules.   

Les croix et lavoirs

La commune compte deux lavoirs qui ont été restaurés.
Un très important travail de rénovation a également été réalisé en 1994 sur les croix du village. Elles sont au nombre de 14, la plus ancienne datant de 1701 et elles sont toutes répertoriées dans un livret qui propose de les découvrir à travers trois itinéraires de promenade.

Le Clos Saint Joseph

Il était, après la Première Guerre, un sanatorium tenu par des religieuses. Puis, l’établissement devint une maison de convalescence et ferma vers 1970. Aujourd’hui, cette grande maison bourgeoise (qui date de 1870-1880) accueille une communauté religieuse.

Plan de Saint-Genis-l'Argentière

La commune en images

  • Hameau de Boussoure
  • Eglise de Saint Genis

La mairie

Les chiffres

  • Altitude : 480 m
  • Superficie : 1065 ha
  • Population : 1058
    Saint Genois
    (Source : Source : INSEE - population totale, RP 2012 en vigueur au 1er janvier 2015)
Blason de Saint-Genis-l-Argentière
saintgenislargentiere.fr